/medias/image/1890651645bc8836d2de85.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait de Stratos : Xavier Ricolfi [Stratos, 1998]

Portrait

-

03/01/2018

 

Diplômé en design produit au siècle dernier, nous précise-t-il, en1998 exactement, Xavier a eu son premier job sur Paris chez Philippe Starck pour travailler sur différents projets celui des chaises, qui par ailleurs était son projet de diplôme : « la problématique de s'asseoir ». Je laisse Xavier nous raconter la suite de son histoire :
 

En ce moment, je suis à New York, venu pour 4 mois cela fait maintenant 12 ans que j'y suis.
J’ai démarré ici deux lignes de "fashion jewelry" haut de gamme, vendues dans une sélection de magasins dans les grandes capitales du pays. Nous avons souvent fait appel à des stagiaires venant de Strate, et très heureux de l’avoir fait. D'ailleurs nous en avons engagés certain(e)s, que je salue au passage.

En ce moment, et avec plus de 40 ans d'âge, je vis et traverse une phase de réflexion, osons le mot « mutation » qui m'amène à réfléchir à d’autres projets, et ouvre mon activité vers d’autres opportunités professionnelles et personnelles autant locales qu'internationales. À suivre... je vous raconterai cela très vite prochainement.
 

1) Qu'elle ta vision du design aujourd'hui ? Et pour les années à venir ?

Le Design Industriel est mort. Vive le Design !
Quiconque devant communiquer - un marque, une institution, un groupe industriel... - tous sont maintenant demandeurs de leur designer UX/UI pour penser, réfléchir et acter une stratégie de communication. La créativité et la structure de pensée du designer produit est maintenant appliquée au marketing. De nos jours, aux USA, les annonces d’emploi mentionnant Product Designer, font référence à des postes dans la création d’applications numériques. Le produit n’est plus un objet, mais une application mobile, un site internet ou un software. Étant diplômé en 1998 lors de balbutiements de l'internet, comprendre que la notion d'interface / écran prend le pas sur le design produit physique... lol !

 

De ma génération à aujourd’hui, nous sommes donc passé du designer industriel au designer virtuel ou numérique.
Les marques cherchent malheureusement moins à innover dans le développement de produit et de formes (physiques), qu'à innover dans leurs techniques de ventes pour toucher, entrer en contact, interagir avec une clientèle existante ou potentielle. Les designers ont tellement revendiqué le facteur humain dans leur travail, que les services marketing, si friands de la définition Humaine et des pulsions d'achat, s’en sont emparé pour ajouter cette corde à leur arc.

Cet affrontement design/marketing des décennies passées s'est de nos jours fusionné en Branding.

Pour les années à venir ? 
Allons-nous en tant que designer, mettre de l’humain dans des Intelligences Artificielles? Allons-nous intégrer et ajouter plus de facteurs dans nos réflexions en devenant des designers sociaux. À mon sens, c’est déjà fait. Allons-nous devenir des designers culturels plus spécifiques et attachés à un territoire géographique donné ou à une culture ? Il me semble que ni les marques, ni les grandes entreprises ne sont définies de façon identique et donc on ne retrouve pas de différences spécifiques par pays que nous soyons français, russes ou chinois, ...  
Allons-nous devenir des designers spirituels ? De la même façon que le précepte issu du BauHaus : "form follows function” a évolué. De nos jours, les produits intègrent des fonctions qui vont au-delà du purement mécanique, il y aussi des facteurs psychologiques, écologiques, etc. Et enfin, le design aura à ajouter des paramètres spirituels.
 

2) Que retiens-tu de ton passage à Strate ? Comment l'appliques-tu dans ton travail de tous les jours ?

De mon point de vue, les écoles sont en particulier bonnes pour deux choses: l’effervescence entre étudiants, et les premiers pas dans le monde du travail.
À Strate j’ai appris à être un couteau suisse. Pour présenter une idée il fallait se confronter aux idées des autres, et à la façon dont elles étaient présentées et valorisées.
Présentées avec de super roughs? J’ai voulu apprendre illustrator 3.0...
Présentées via illustrator ou photoshop? J’ai appris des software de 3D...
Présentées en 3D? J’ai appris des software d’animation...
Si j’étais étudiant à nouveau aujourd'hui, je suis sûr que je passerais des nuits blanches pour les présenter en réalité virtuelle, via des Google Cardboards, Hololens ou autres.
Tous les ans, la surenchère des présentations de diplômes m’a toujours impressionné.
 

3) Quels sont tes conseils pour la nouvelle génération ? Quels sont les enjeux du métier selon toi ?

Voyagez !
Réalisez que le monde que vous croyez être la Réalité n’est qu’une construction mentale. Chaque personne a sa propre perception et conscience du Monde, et de lui ou elle-même. Il existe une infinité de façon d’appréhender le Monde, donc expérimentez, amusez-vous ! Échangez ! Partagez !
 

Cliquez ici pour en savoir plus sur son travail !

656 vues Visites

  • Portrait
  • Joaillerie
  • Stratos
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Association

Les adhésions alumni 2018/2019 sont ouvertes !

User profile picture

Bureau Strate Alumni

01 juillet

Portrait

Portrait de Stratos : Sebastien Gerbier [Stratos, 2000]

User profile picture

Benjamin delaoutre

11 mai

1

Portrait

Portrait de Stratos : Christophe Cayrol [stratos 2002]

User profile picture

Benjamin delaoutre

13 mars