/medias/image/1890651645bc8836d2de85.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait de Stratos : David Durand [Stratos 1996]

Portrait

-

15/06/2018

« L'important est d'apporter à mes designers toute la liberté créative dont ils auront besoin pour le développement de leur thème design »


Issu de la promotion 1996, deuxième promotion de Stratos, David est en charge du programme design de la gamme global access. David avance sereinement et avec passion au contact des équipes produit, marketing amont et de l'ingénierie véhicule du groupe Renault. Il est aujourd'hui directeur de programme design pour le marché hors de l'Hexagone pour les marques Renault et Dacia. Entre autre pour les projets Kwid/india, Duster/Russie, Kaptur/Russie, ...

David a intégré Strate en 2ème année après un DUT en conception mécanique et un bac scientifique. Il était possible à l’époque de passer un diplôme en fin de 4ème année. David avait préparé son intégration en école de design en pratiquant des cours du soir avec des cours de modèle vivant, ...

En 1993, l’école était à l’époque basée à Saint-Quentin-en-Yvelines pour une promo de 9 personnes. Après 3 années d’études à Strate en cursus de design industriel général, sans spécialisation particulière, David s'est orienté en dernière année vers le design automobile après un concours Renault-Spider.

Trop bridé par la technique industrielle à l’IUT, le design détenait une dimension plus holistique regroupant à la fois de l’architecture, le concept, la réflexion en amont, le dessin, l’esthétique, les usages, …

À l’école, David s’est fait plaisir sur tout type de projet de design, produit et automobile. Débarrassé en quelques semaines de ses obligations pour la nation, il remet les pieds à l’école pour participer à un partenariat avec Renault Sport où il sera remarqué puis embauché par Anne Asensio qui était à l’époque directrice de gamme au Technocentre Renault design.

Durant ses études, David se sera donné à 100% sur différents concours dont Défi Alu, Gaz de France dont il arriva en tête du podium, ce qui lui a permis de financer sa dernière année de scolarité ; un bol d'air pour les finances familiales, comme nous le savons toutes et tous !

Un premier stage fait chez Renault aura permis à David de mieux comprendre et appréhender le monde de l’entreprise depuis l’intérieur. «Un bon premier stage permet de mieux gérer la poursuite de ma scolarité et de donner au portfolio une tonalité recherchée. Cela permet l’ouverture de la vision et apporte une autre maturité vers l’avenir professionnel. »  


Depuis que je suis devenu manager il y a sept, huit ans, je garde un esprit créatif et parviens à exprimer mes talents autrement. Certes, j’ai quitté la pratique du sktech, mais j’y trouve mon compte en supportant la créativité des designers qui sont acteurs sur les projets. À l’époque où j’étais à la planche, ma frustration de design était d’être limité par les contraintes que l’on m’imposait en terme de dimensionnement de roue ou de restriction d’habitabilité…
Aujourd’hui, j’ai atteint un niveau hiérarchique qui me permet de défendre ces grandes côtes du véhicule. Ces grandes côtes "cibles" que je considère comme importantes pour permettre une libre créativité pour le thème design.


Comment Renault design est-il structuré ?

Renault design est structuré de la manière suivante : les directions de gamme sont les clients des chefs de studio exter, inter, CM en France dans les Studio satellites. Ils demandent aux designers de proposer des design de véhicules qu’ils attendent pour les pays destinés. Les études en amont se font au Technocentre Renault en France et passent par la suite au studio satellite dans les pays dans lesquels le véhicule sera vendu.

Désormais David est directeur design de la Gamme "global access" c'est à dire les véhicules du groupe hors de l'Hexagone. 

«
Je suis amené à répondre à un cahier des charges simple : pragmatisme, pas de show-off, un véhicule pour un usage au quotidien avec ou pas d'esthétique  (avis de la clientèle vue sur le terrain). Les véhicules de la marque Dacia pour des pays dits émergents comme le Brésil ou la Russie, attendent des moyens de mobilité adaptés à leur style et à leur mode de vie. Un consommateur Indien a également des besoins spécifiques. Avec la Kwid, un petit véhicule du format de la Panda en Europe, Renault apporte au marché Indien une solution de mobilité efficace et statutaire pour une classe moyenne émergente. »  

Désormais, j'ai la satisfaction d'être un acteur fort dès la genèse d'un concept. En tant que directeur de gamme, j'interviens dès le début du projet. Je dirais que le design peut apporter sa part de pensée intuitive face à la pensée logique requise pour des contraintes techniques et le product planning et le marketing. La mise en place de concours design en interne des studios apporte une émulation saine et productive. Une vingtaine de designers concourent pour les phases préliminaires. Six d'entre elles/eux verront leur projet au format 1:6, puis trois le verront à échelle en vraie grandeur. 

Mon job de directeur de gamme et de savoir rester empathique avec mes chefs de projet design. J'attache une importance particulière au respect du thème design de chacun des projets. D'amener ce thème aussi loin que possible dans le planning de développement du véhicule. Faire en sorte que cette "sculpture" longue de 5 mètres ne se trouve pas dénaturée. 

J'apprécie aujourd'hui l'autonomie que j'ai dans mon travail. Hier sous la direction de Patrick Le Quément et désormais sous celle de Laurens Van Den Acker, je peux dire que je me sens écouté. La confiance que l'on me donne au quotidien m'apporte la liberté et sérénité dont j'ai besoin au studio.

En terme de mobilité professionnelle, depuis mes débuts dans l'entreprise en 1996, j'ai eu diverses expériences à l'étranger allant de quelques mois à plusieurs années. Ma fonction actuelle m'amène à différents déplacements à l'étranger : en Inde, en Russie, au Brésil, et en Roumanie afin de rencontrer les équipes de design satellite et de toucher du doigt les attentes locales des utilisateurs présents sur la route  et hors des routes.

Concernant la suite, je n'ai pas de plan de carrière établi. Le groupe s'agrandit. Avec les différentes marques du groupe dont l'acquisition récente de Mitsubishi au sein de l'alliance, les perspectives restent enthousiasmantes pour la suite.

Sorti  du bureau, le week-end, je nourris mon quotidien de toute part. Je puise mon inspiration de toute part hors de l'automobile. 


1. Quelle est ta vision du design aujourd'hui ? Et pour les années à venir ?

Ma vision aujourd'hui du design est de donner de la liberté au dessin du designer. En tant que manager des design-managers, mon rôle est de préserver un espace suffisant pour permettre la meilleure créativité possible.  Dans un avenir proche, mon job est d'apporter aux utilisateurs dits de pays émergents, des véhicules adaptés à leurs besoins d'un point de vue fonctionnel et efficace. 


2. Que  retiens-tu de ton passage à Strate ? Comment l'appliques-tu dans ton travail de tous les jours ?

Je retiens de mon passage à Strate que ma vie personnelle et les projets de design ne faisaient plus qu'UN. Tout était devenu "design" dans ma vie de passionné. La démarche design devenait une révélation. Cette approche alliait un ensemble de notions et composantes essentielles. Tout prenait sens. Tout faisait sens.


3. Quels sont tes conseils pour la nouvelle génération ? Quels sont les enjeux du métier selon toi ?

Mes conseils pour la jeune génération est de ne jamais rien lâcher. Se dire que tout est toujours possible. D'y croire. De pratiquer, de pratiquer, et de pratiquer encore (le dessin). J'ai souvenir que lors de mon arrivée à Strate, les niveaux en dessin n'étaient pas équivalents pour les 9 étudiants que nous étions. À force de travail et d'essais de différentes techniques, les moins bons élèves au départ étaient devenus meilleurs que celles et ceux qui étaient meilleurs en arrivant à l'école. Il ne s'agit pas de rester intimidé par les travaux des autres camarades. Se laisser aller à FOND, et se donner les moyens pour arriver à ses fins.


Bonne route à toutes et tous et je vous dis à bientot au studio \o/



424 vues Visites

  • automobile
  • concept-car
  • management
  • directeur
  • style
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Portrait de Stratos : Maria Mäkimattila [Stratos 2010]

User profile picture

Benjamin Delaoutre

05 juin

Portrait

Portrait de Stratos : Marion Nicolau [Stratos 2000]

User profile picture

Benjamin Delaoutre

10 mai

Portrait

Portrait de Stratos : Geoffroy Hulot [Stratos 2003]

User profile picture

Benjamin Delaoutre

13 février